Matchs

Tours FC – USL Dunkerque (2-2): Le débrief

Accroché à domicile pour la 3eme fois en autant de matchs de championnat, le Tours FC a montré des progrès attendus depuis plusieurs matchs dans l’animation offensive. Mais aussi des lacunes défensives inédites jusqu’à maintenant. 

Le résumé

Malgré un début de match marqué par la sortie sur blessure de Roderic Filippi (1′), le Tours FC se montrait rapidement dangereux dans la surface de réparation adverse. Dès la 18eme minute, les tourangeaux ouvraient le score grâce à N’Nomo, parfaitement placé pour reprendre une frappe détournée de Romain Bayard.

Libérés par ce premier but de la saison à domicile, les tourangeaux continuaient de pousser et doublaient rapidement la mise sur corner, par l’intermédiaire de Cyriaque Louvion (22′).

A la suite de ce but, les joueurs de René Lobello commencèrent à reculer, laissant la possibilité aux joueurs de Dunkerque de reprendre le contrôle du match – mais sans marquer – jusqu’à la mi-temps.

Une fin de première mi-temps difficile, et malheureusement annonciatrice du cauchemar vécu par les tourangeaux en seconde période. Quelques minutes après la sortie sur blessure de Romain Bayard – remplacé par N’Kololo – l’USL Dunkerque réduisait le score sur une frappe lointaine de El Hamzaoui.

Remis en confiance par ce but, et par l’attentisme tourangeau, les nordistes continuaient de mettre la pression sur le but de Steve Elana, contraint de s’employer à plusieurs reprises pour éviter au navire ciel et noir de couler définitivement.

Les quelques fulgurances de Beni N’Kololo et l’expulsion d’un joueur de Dunkerque ne suffisaient pas au Tours FC pour reprendre le contrôle du match, et la passivité tourangelle était une nouvelle fois sanctionnée par une belle frappe de Lebrun venue de l’extèrieur de la surface..

Malgré une fin de match crispante, les spectateurs de la Vallée du Cher ne verront pas d’autres buts. Un soulagement pour les joueurs tourangeaux, passés proches d’une déconvenue encore plus grande.

Les joueurs

Steve Elana: Héroïque sur une frappe à bout portant, le portier tourangeau s’est incliné pour la première fois de la saison en championnat sur deux frappes imparables de l’USL Dunkerque.

Maxence Carlier: En difficulté en seconde mi-temps, à l’image de toute l’équipe, le jeune lensois n’a pas réussi à apporter offensivement dans ce match.

Cyrique Louvion: Buteur sur corner, et taulier d’une défense orpheline de Roderic Filippi. Il a su apporter son experience, mais n’a pas pu empêcher la remontée au score de Dunkerque.

Thibaut Cillard: Rentré très vite en jeu à la place du capitaine Filippi, il a été sérieux au coté de Cyriaque Louvion. Comme son compère, il n’a pas réussi à faire remonter le bloc tourangeau en seconde mi-temps pour éviter de prendre l’eau.

Akim Abdallah: Une vivacité impressionnante et quelques offensives interessantes, mais une passivité coupable sur l’égalisation nordiste.

Florian Fabre: Invisible en seconde mi-temps, comme la majorité des ses coéquipiers. Son apport dans l’entre-jeu tourangeau laisse sceptique.

Distel Zola: Utile à la récupération en début de match, il a baissé de rythme en seconde mi-temps, permettant a l’USL Dunkerque de développer son jeu et de revenir au score.

Victor Lobry: Au four et au moulin en 1ere période, il est indispensable au milieu de terrain tourangeau. Sa qualité technique et sa vision du jeu offre une bouffée d’air frais au jeu tourangeau. A disparu en seconde mi-temps comme le reste de l’équipe.

Ulrich N’Nomo: Pour sa première titularisation, la jeune recrue a marqué les esprits. Une qualité technique au dessus de la moyenne, une activité débordante, et un premier but qui a lancé le Tours FC dans ce match. Sorti sur blessure à 20 minutes de la fin du match.

Romain Bayard: Décisif sur les deux buts tourangeaux, il a fait une premiere mi-temps de qualité, provoquant le danger dans la surface adverse. Il est également sorti sur  blessure (67′) après avoir disparu du jeu en seconde mi-temps.

Florent Stevance: Souvent esseulé en pointe, il a essayé de peser sur la défense en premier mi-temps. Des manques d’automatismes flagrants avec ses coéquipiers, et un profil qui ne semble pas correspondre au jeu développé par l’équipe.

Les remplaçants: N’Kololo a essayé de secouer le Tours FC, alors que Tshibumbu s’est mis au diapason d’une équipe fantôme en seconde mi-temps.

Le classement

Malgré ce nouveau match nul, le Tours FC gagne une place au classement provisoire du National, et profite des matchs entre équipes du haut de tableau pour rester à 3 points du leader.

tours dunkerque classement

A votre tour de débriefer le dernier match du Tours FC et la performance des joueurs. La zone commentaire ci-dessous est ouverte à tous et modérée par la rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités Liées

Close
Close